Emile Gos

Publié dans Famille Gos

1888 – 1969

Fils d’Albert est photographe, écrivain, alpiniste. Son atelier de Lausanne - Suisse - était connu et ses photographies ont illustré plusieurs ouvrages sur la montagne ou autres domaines de prédilection en rapport avec son art, pour lesquels il reçut de nombreuses récompenses. A tourné avec son frère Charles le film : « La Croix du Cervin ». Publication : « Souvenirs d’un chasseur d’images » (1982).

Fils cadet d’Albert GOS est un alpiniste chevronné et un photographe de talent. Sa vie professionnelle se déroule à Lausanne - Suisse -, ville qu’il adopte après une formation à Clarens, Montreux - Suisse -, Paris et Londres. Lui aussi amoureux de Zermatt et de sa région, il y fait de longues randonnées et noue de solides amitiés avec les alpinistes et les guides.

La photographie

Pour se procurer quelque argent, il photographie les touristes de passage et dans des conditions invraissemblables, développe sur place ses clichés… Ses débuts de photographe de montagne sont relatés avec esprit dans « Souvenirs d’un chasseur d’images - 1982 - par André Groux, Ed. de la Section des Diablerets du Club Alpin Suisse », où le lecteur pourra revivre les débuts d’un jeune photographe impécunieux !

C’est surtout dans la photographie de paysage que sa grande sensibilité, son imagination débordante, son sens du fantastique, son humour s’expriment pleinement. Cette imagination et son don de l’humain lui permettent aussi de réaliser de très beaux portraits et d’inventer, pour la joie de ceux qui l’écoutent, des histoires « animées », pleines de drôleries.

Il écrit des articles, illustre quelques livres, tourne avec son frère Charles, un film (« La Croix du Cervin »), publie des albums de photographies, collabore à différents ouvrages sur la montagne.

Son réseau social

Il est l’ami de tous les grands montagnards, ainsi que Paul BUDRY, du peintre Robert-Théodore BOSSHARD, du sculpteur Milo MARTIN et du célèbre peintre René AUBERJONOIS.

Toute sa collection de clichés, plaques photographiques, documents originaux ont été remis à divers musées et institutions spécialisés pour leur conservation.

Emile Gos